Une lettre au Préfet

Encore une lettre, encore une habitante différente (mais que font les hommes ;) ))). Cette fois pour faire appel au Préfet. et toujours pour les mêmes motifs. Envoyée le 20 juillet. Pas de réponse à ce jour.

 

A l’attention de M. Thierry Leleu,

Préfet du Val de Marne

20-29 avenue du Général de Gaulle

94038 Créteil cedex

 

Monsieur le préfet, 

Je m’adresse à vous car je suis consternée face à ce qui se passe dans le quartier où je vis : la cité «  La Haie Griselle  », à Boissy-Saint-Léger : 42 vols avec violence perpétrés sur des femmes, même en plein jour. Et ce en quelques mois. Des pit-bulls et autres chiens dangereux entraînés voire frappés par leurs maîtres pour les rendre agressifs. Ils les ont même envoyés sur un des cygnes qui vivait paisiblement sur notre lac depuis plusieurs années ; Des scooters et autres deux roues qui s’amusent à frôler les enfants en bas-âge à grande vitesse dans la zone piétonne.

 Nous habitons pourtant à quelques centaines de mètres d’un commissariat de police nationale. De nombreux résidents se sont déplacés pour demander l’intervention de la police. Les auteurs des agressions, des mineurs, ont été arrêtés. Puis relâchés. Une nouvelle agression a eu lieu.

 Quant à nos demandes d’interventions sur les scooters, elles reçoivent à chaque fois la même réponse : nous ne pouvons pas intervenir. Ce qui varie, c’est le motif invoqué par les agents. Nous avons eu droit à «  le maire ne veut pas que nous intervenions dans la cité  », «  nous n’avons pas assez d’effectifs  » «  c’est difficile de les poursuivre en zone piétonne, on préfère opérer de nuit pour confisquer leur véhicule probablement volés « . Personnellement, le 29 juin 2013 on m’a servi un «  Madame nous ne pouvons intervenir sur les cyclomoteurs et prendre le risque qu’en les poursuivant, ils aient un accident  ». J’ai demandé s’il fallait que j’attende qu’ils aient blessés ou tués un de mes deux jeunes enfants pour espérer qu’ils se déplacent. Et l’agent m’a dit qu’elle comprenait mon désarroi, mais que tel était l’ordre du commandant. Que je n’avais qu’à écrire au procureur. Des histoires comme la mienne, j’en ai entendu des dizaines en discutant avec des gens du quartier.

 Il est devenu notoire que la police n’interviendra pas quoique fassent ces jeunes. Ils le savent, ils le claironnent, ils nous le jettent à la figure. Pourtant certains sont encore assez jeunes, et l’on peut leur parler. Quand on arrête «  leurs  » scooters en se mettant en travers de leur chemin (nous, qui ne sommes pas armés, osons le faire), ils entendent parfois notre discours et même s’excusent. Ils cessent leurs dangereux slaloms… pour quelques heures. Alors expliquez-moi pourquoi les policiers du commissariat de Boissy-Saint-Léger ne veulent pas venir ? La BAC de Créteil, accepte. Mais c’est quand même affligeant de devoir les contacter eux alors que nous avons un commissariat sur place.

 La situation est vraiment en train de dégénérer. Le maire et la police semblent craindre un accident de ces jeunes en infraction qui déclencherait une émeute… Ils devraient aussi craindre les personnes qui jusqu’ici sont restés dans leur bon droit. J’entends autour de moi les parents de jeunes enfants : ils ont tous le même discours «  S’il renverse mon enfant, il ne sortira pas du quartier vivant !  ». Je suis excédée, mes voisins sont excédés, nous nous sentons abandonnés et les tensions augmentent. Une présence policière plus ostensible suffirait à montrer que, non tout n’est pas permis dans le quartier, que non, la police n’a pas peur de gamins de 15 ans qui jouent aux petits caïds.

 Un courrier-pétition adressé au Maire, M. Régis Charbonnier, pour lui demander d’éclaircir les raisons de l’absence d’intervention de la police, a reçu à ce jour 370 signatures (en copie de ce courrier). Le courrier que j’ai envoyé au maire le 1er juillet (en copie aussi) est à ce jour resté sans réponse. Nous sommes plusieurs à avoir demandé de l’aide aux élus et aux institutions (courriers en copie).

 Je m’adresse maintenant à vous, en tant que maman inquiète; en tant que citoyenne convaincue que c’est maintenant qu’il faut agir, tant qu’aucun innocent n’a été tué. Aidez-nous ! Nous demandons juste l’application de la loi, la verbalisation des véhicules qui ont une conduite dangereuse dans la zone piétonne, des contrôles sur les chiens de combat pour voir s’ils sont en règle. Nous demandons juste de ne plus trembler dès qu’on revient du travail après 21h,

 Bref, pour reprendre la dernière phrase du communiqué de presse émis aujourd’hui même par vos services au sujet des questions de sécurité à Bonneuil, nous espérons que les services de police seront d’une extrême vigilance et feront respecter la loi avec fermeté.

 En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à cette requête, je vous prie d’agréer M. le Préfet, mes sincères salutations.

Beauaysk |
lacoste polo pascher,lacost... |
Username14349 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lecrpe2015
| Pattersonmcvz
| azizfaresidees